FLEURY MEROGIS
Groupe scolaire

CONCOURS : 2021
MO : VILLE DE FLEURY-MEROGIS

ENTREPRISE MANDATAIRE : EIFFAGE 
BET TCE : EPDC
BET DEVELOPPEMENT DURABLE : IETI

ACOUSTICIEN : AVEL ACOUSTIQUE

PAYSAGISTE : 22 DEGRES

CUISINISTE : ARWYTEC

OPC : OMEGA


SDP : 4320  m² / SU : 3539 m²
COÛT DES TRAVAUX : 9.6 M€ HT

Le projet d’un groupe scolaire et d’une cuisine centrale à Fleury-Mérogis, conçu le long d’un espace vert protégé, associe deux enjeux stratégiques : d’une part la création d’équipements qui accompagnent la croissance démographique de la ville et réponde aux besoins de ses habitants, d’autre part le renforcement de la trame environnementale de la commune, reliant coulées vertes et parcs naturels. 
Cet enjeu double du programme nous a menés à concevoir une architecture simple et fonctionnelle, d’abord au service des usages et favorisant les critères d’insertion urbaine et d’harmonie paysagère. Dans ce sens, les principaux accès du groupe scolaire ont été placés au sud de la parcelle, près du parking existant, permettant un déploiement continu et ininterrompu de l’espace vert protégé le long de la rue Marc Chagall. Ce dernier est conçu comme un parc de biodiversité offert à la ville et à ses habitants. Un cheminement en dalles perméables s’intègre dans l’ensemble paysager et favorise son exploration le long d’un parcours didactique (écriteaux signalant des espèces végétales singulières, fenêtre urbaine sur une zone de biodiversité protégée etc.). Le parvis de l’école, vaste et accueillant, est conçu dans la continuité de cette promenade paysagère, qualifiant ainsi l’angle des rues Marc Chagall et Marchand Feraoun.  
La matérialité du projet a été soigneusement pensée et traduit trois principes fondamentaux : la mise en place d’un ouvrage pérenne, rapidement constructible et inscrit dans son contexte urbain. Un socle constitué de prémurs en béton vient asseoir la construction sur le sol urbain. Il permet de garantir la durabilité du bâtiment dans le temps, là où les frictions avec l’espace public et ses usages sont les plus fortes. A l’étage, une structure en bois plus légère vient envelopper le bâtiment. Elle permet de border la cour élémentaire sans la « fermer ». En effet, la porosité de l’assemblage en bois permet de filtrer le ciel et d’intégrer la végétation le long d’une véritable « bibliothèque de la biodiversité », une façade ludique et pédagogique accessible depuis la cour élémentaire. L’esquisse que nous en faisons aujourd’hui reflète la flexibilité de ce type de structures : le bardage en bois pouvant être dessiné et dimensionné au grès des besoins et des usages.  
La volumétrie du projet, simple et épurée, participe à la clarté fonctionnelle du bâtiment et cherche à favoriser au mieux l’intimité des enfants. Ainsi, le long de l’espace vert protégé, les espaces d’apprentissage et d’animation sont détournés de l’espace public et orientés vers des patios intérieurs. Depuis la rue, des ouvertures discrètes laissent deviner ces jardins, qui entrent en résonance avec le paysage arboré extérieur. Les cours des écoles sont mises à distance de la rue et de ses mouvements de deux façons : la cour maternelle par une bande de biodiversité inaccessible, la cour élémentaire par sa localisation à l’étage. Ces deux cours, ainsi que les toitures, sont traitées comme de véritables espaces de vie et d’apprentissage pour les enfants. Leur traitement paysager associe un ensemble de lieux ludiques et didactiques (potager et jardin pédagogique, plans de jeux, jardin de pluie, bibliothèque de la biodiversité…) le long d’un parcours qui permet d’une part aux enfants d’appréhender leur environnement de manière active, d’autre part de relier les différentes entités du bâtiment entre elles. Ce parcours se manifeste par un tracé au sol de petits animaux, regroupés par espèces et évoluant au sein d’écosystèmes simulés : milieux marin et aquatique autour des dunes de sable et du jardin de pluie, milieu forestier entre les bacs arborés etc. Vu du ciel, les différents niveaux du projet se complètent au sein d’un continuum paysager. Depuis l’intérieur de l’école aussi, les espaces de vie des enfants s’ouvrent sur des patios fleuris et des cours arborées, afin de créer un environnement lumineux et coloré, favorable à leur évolution et épanouissement. Ainsi, le futur groupe scolaire favorisera un lien fort entre les enfants et leur environnement naturel, lien qui s’affirme également dans l’architecture du bâtiment, en répondant aux principes de conception bioclimatique et en s’engageant au respect des labels et réglementations thermiques (niveau E3C1 du label E+C-, niveau 2 du label biosourcés, conformité au label Passiv Hauss et à la RT2012, ainsi qu’aux objectifs de la nouvelle RE2020).

fleury vue ext 250221 - LEGER
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_04
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_10
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_05
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_06
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_07
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_13
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_12
fleury vue interieure 220121
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_09
PG_DOSSIER A3_PERS 01_Page_08

17 rue du Pont aux Choux

Paris 3°

Mentions légales