SAINT-OUEN
Reconstruction du lycée Marcel Cachin 1500

CONCOURS : 2019 - LAUREAT

LIVRAISON : 2024

MO : REGION ILE-DE-FRANCE

ENTREPRISE : BOUYGUES 

BET TCE : EPDC

BET HQE : SOLARES

CUISINISTE : CABINET MATHIEU

ENTRETIEN MAINTENANCE : CRAM

SDP : 13 900 m² / SU : 6 900 m²

COUT DES TRAVAUX : 32,0 M€ HT

La reconstruction du lycée Marcel Cachin à St Ouen se situe dans le périmètre du futur village Olympique dédié aux Athlètes. Cette perspective est déterminante tant sur le plan du choix d’implantation orienté vers le futur campus que sur la création d’une structure pédagogique qui, tout en gardant sa vocation de lycée polyvalent orienté vers des Formations techniques insérantes, développe des formations en lien avec l’économie du sport.


Dans ce contexte en devenir, le lycée Marcel Cachin à l’articulation du programme olympique doit notamment prendre en compte dans sa conception l’aménagement d’un « parc central » sur son flanc ouest et la création d’un campus qui sera réalisé à postériori des JO sur la parcelle attenante le long de la rue Marcel Cachin.


A ce catalyseur d’activité et d’urbanité que représente les JO de 2024 s’ajoute la volonté de créer un établissement confortable intégré dans un environnement existant qui à l’est et au nord n’a pas vocation à se transformer ou à disparaitre.

Le lycée comporte des typologies d’espaces divers et variées : enseignement général, ateliers, logements et un parc de stationnement. Afin d’affirmer les typologies spatiales des espaces de ce lycée et donner une identité forte dans ce nouveau quartier en devenir, nous avons implanté deux volumes en « L » formant un carré en plan masse avec une cour centrale autour de laquelle s’organise la vie du lycée.

Le socle commun est en béton brut gris clair, il relie les bâtiments entre eux. Ce matériau caractérise la durabilité et la résistance à l’usure. Il fait le tour de la cour à rez-de-chaussée et se trouve sur toutes les parties périmétriques en contact avec les espaces publics. Certaines parties du socle se soulèvent pour former des volumes suspendus comme celui qui abrite l’entrée du lycée. Le bâtiment d’enseignement est recouvert d’une vêture en aluminium anodisé donnant un aspect brillant calepiné, rythmé, expression de la trame de composition du bâtiment.


Le revêtement en bois, bardage à lames verticales en pause à claire voie, recouvre les Ateliers, le CDI et Logements et marque leur identité dans cet ensemble bâti. L’usage de ce bardage ne concerne que des zones en hauteur non accessibles ou dans les espaces de jardin d’agréments qui ne seront accessibles que ponctuellement et pour des activités surveillées
 

17 rue du Pont aux Choux

Paris 3°

Mentions légales